« Démographie cantalienne : par où commencer ? | Accueil | Prochain #UPHEROS Aurillac : 19 janvier »

16 novembre 2016

Commentaires

HF

Ceci est une excellente idée !
Revenue depuis peu dans le département qui m'a vu grandir, il n'est pas toujours facile quand on est en poste dans une autre région de France d'avoir toujours l'oeil sur notre département et les opportunités qu'il pourrait y avoir.
Par contre, quand on a construit sa vie ailleurs on cherche à revenir en couple et, là, cela devient bien plus compliqué de trouver deux postes simultanément....

Lightman

Oui c'est plus difficile à deux, c'est certain. On peut d'un autre côté considérer que si le chef d'entreprise veut vraiment recruter le premier, il va essayer de s'impliquer pour faciliter le recrutement du second.
En tous cas, pour le couple candidat au retour, il faut effectivement être conscient de cette difficulté et l'anticiper.

jdo

Je me souviens que l'IUT à Clermont entretenait ce genre de fichiers, mais essentiellement à des fins statistiques. si je me souviens bien, il y avait pas mal de restrictions pour contacter les étudiants. Je ne sais pas si ça se fait ailleurs, sans doute..

mais l'idée est aussi simple que bonne. modulo les soucis d'autorisation d'exploitation des bases de données, ça semble être du simple bon sens. ya pas vraiment la matière à faire une "startup" (je mets de plus en plus de guillemets en employant ce mot..) autour de ça, mais en revanche ça pourrait tout à fait être un outil parmi d'autres déployés autour d'actions d'animation du territoire (et ça me refait penser à la petite présentation que je t'avais fait ya qq mois sur la notion de "projets-boite à outils")

Christophe Desomer

Une excellente idée. Je pencherai pour les chambres consulaires pour gérer ce genre de fichier (CCI, chambre des artisans). Ce serait le relais idéal entre les entrepreneurs et les expatriés. Mais peut-être me trompe-je ?

AEA

Très bonne idée! Expatrié depuis la fin de ma scolarité (à peu près 15 ans) j'envisage de revenir dans notre cher département avec mon épouse (elle aussi originaire d'ici) et mon fils. La barrière de l'emploi est cependant bien trop forte.
En tout cas, je profite de ce post pour vous remercier pour tous ces articles avec leurs éclairages et lueurs d'espoir que vous parvenez à nous donner à nous les expatriés. Continuez de vous battre pour notre département. En espérant pouvoir revenir un jour et pourquoi pas me joindre à vous dans ce combat !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo