« Détendu du mobile | Accueil | En week-end dans le sud-ouest »

21 avril 2006

Commentaires

loriane

Assez d'accord sur les querelles de clocher, qui sont, à mon avis, une spécialité locale qui compromet beaucoup l'avancée de certains projets !

Jean-Yves

En Lozère, il commence à se dire qu'il faudrait doubler la population. Ca part d'en bas, donc ça met du temps à remonter. C'est un peu comme le très haut débit, ça fait des années que ça devrait être en place, mais on ne voir toujours rien venir de concretement utilisable.

momo-89

ouh puré la nièvre c'est vrai que c'est le coin le plus mort de bourgogne avec l'yonne mais à ce pont là!! Quoique dans la nièvre il n'y a que Nevers de grand.

Kiouv

Et paradoxalement, tous les autres départements de l'Auvergne regagnent des habitants...

Laurent

Rassure toi... La Lozère est bien classée dans ce classement mais reste tout de même bonne dernière en nombre d'habitants...

Tu souriras en pensant que quelques lozériens essayent de mobiliser les foules avec l'objectif ambitieux d'une lozère à 100 000 habitants !

Et il parait même que le E-Commerce des produits du terroir pourrait aider à cela
:-)

A bientôt

Jérôme BERNARD

Lightman, le politique est un commerçant comme un autre. Quand on entre dans une boutique, le vendeur ne nous dit jamais : allez chez mon concurrent, vous y trouverez votre bonheur ( si bien sûr c’est un bon vendeur ). Et pour l’élu c’est la même chose. S’il prononce des paroles qui ne plaisent pas, les citoyens de déposeront pas son nom dans l’urne…

Pour ce qui est de l’attractivité d’un département comme le Cantal, il faut à mon avis se poser la question suivante : qu’est-ce qui fait que les entreprises vont venir s’installer chez nous plutôt que chez les autres ? Pour résumer, quelle valeur ajoutée mettre en avant ?

Les départements qui évoluent positivement sont ceux qui disposent d’un ou de plusieurs de ces atouts :

1) Une position géographique incontournable dans les échanges européens.
2) Des axes de communication multiples et modernes ( TGV, autoroutes, … )
3) L’image d’un cadre de vie enviable ( renforcée par une communication de masse au plan régional et national ).
4) Des espaces « prêts à l’emploi », c’est-à-dire des parcs d’activité déjà construits et préparés pour recevoir des entreprises dans les meilleures conditions possibles, au meilleur prix possible.
5) Des entreprises performantes qui en attirent d’autres.
6) Une réelle volonté politique de s’adapter aux exigences des patrons ( contrairement à beaucoup de départements ruraux qui refusent le changement ).

Je précise que cette liste n’est pas exhaustive et que chacun peut la critiquer ou la compléter.

Dernière remarque : une région ou un département doit aujourd’hui se battre de la même manière qu’un chef d’entreprise qui va chercher des contrats afin de pouvoir faire rentrer suffisamment d’argent pour couvrir les dépenses et, si possible, en mettre suffisamment de côté en prévision d’investissements futurs.

Malheureusement les politiques du Cantal ne semblent pas avoir compris cela… Mais est-ce qu’il n’y a pas non plus une résistance du côté des cantaliens eux-mêmes à voir changer leur façon de vivre ?

74greg

J'habite dans le département classé 4e(Haute Savoie avec 1,42).
Dois je en déduire que les dirigeants politiques de ma région sont meilleurs que ceux du Cantal?
Pas sur...: la région Rhone-Alpes est la 2eme + active de France, en Haute-Savoie on possède une frontiere avec la Suisse qui incite a venir s'installer ici pour travailler chez nos voisins.

Sinon Light rien a dire concernant ton portrait du politique, je suis 100% d'accord avec toi.

Lightman

Laurent> Raah Lozère et Cantal même combat ! Je pense qu'on va avoir des choses à se raconter sur Aurillac en juin pour les Européens du Goût :-)

Jérôme BERNARD> Assez d'accord avec toi, notamment sur la dernière partie : on n'est loin d'être le département le plus ouvert aux nouveaux arrivants. Et c'est notamment aux élus de nous donner l'exemple en étant plus ouverts sur l'extérieur, et moins réticents au changement.

Jean-Yves> De notre côté, France Telecom avait promis le "très haut débit" pour notre zone d'activité pour octobre 2005. On attend toujours et il est très probable que ça ne viendra pas avant la fin 2006... si tout va bien. Sinon concernant le haut débit, il y a encore plein d'endroits dans le Cantal où on ne l'a pas :(

olivier 75/15

Premier commentaire que je fais dans ce blog que je lit assez régulièrement.

Petite remarque. Il semble que les départements ayant le plus fort taux de croissance soit les départements touristiques : facade atlantique au sud de la bretagne, zone pyrénéenne, cote méditéranéenne, corse et les alpes.

Donc l'impact politique n'est pas forcement le plus prépondérant (sauf à promouvoir le tourisme local) je pense dans ces statistiques.

petit

Je tombe sur vos commentaires de la soirée des clics d'or et vous signale que pour inscrire jeux video, c'est aintenant ou jamais :
les inscriptions sont closes le 1 mai sur www.clicsdor.com. N'hésitez pas à me poser toutes les questions qui vous passent par la tête on est là pour ça;=)

aXelere

Sébastien, courage !

Comme disait un homme politique (sisi ça existe un politique qui pense ça) :
« On voit le chef d'entreprise comme la vache à traire ou l'homme à abattre, rarement comme le cheval qui tire la charrue. » – Winston CHURCHILL

C'est l'économie, et le brave chef d'entreprise que tu es (avec d'autres), qui fera avancer le train, y compris la démographie et le fait de maintenir des jeunes en région.

Donc, ce que peuvent faire les politiques, c'est déjà réconcilier les citoyens avec l'économie et le business. Et faire en sorte que leurs dispositifs n'entravent pas la marche de ceux ci.

cantalattitude

Ca fait un peu réchauffé mais quelqu'un vient de me parler aujourd'hui de ton titre " Nos élus sont des glands" comme quoi ton Blog il marque les gens même 5 mois après!!!
Sur la démographie, il y a des choses qui se font : regarde les zones d'activités sur Saint Flour et la politique d'accueil de populations du CG15 avec le Comité d'expansion et les démarches de certains Pays du cantal...
Mais tu ne changeras pas la donne en 2ans, surtout que plus on est vieux et plus on est ...
contre le changement... et dans le 15 c'est très fort.
Y a qu'à voir : va dans une commune rurale ( pas à Aurillac) et demande au maire ce qu'il faudrait sur sa commune tu as 1 chance sur 24 (TEST APPROUVED) qu'il te dise une crêche (pour faciliter la vie des jeunes couples double actifs) 14 chances qu'il te parle de construire une maison de retraite.( pour la mamy du coin qu'il connait depuis 40 ans)
Les besoins d'une jeunesse et de jeunes couples car c'est plus eux qu'il faut cibler; ils ne s'apprécient pas avec un esprit de vieux élus et de vieux habitants.
DESCOEURS est bon pour ça : il fait assez jeune, dans le lot des élus, pour laisser croire aux jeunes qu'i les comprends et rassure les mamys par son immobilisme "petit bourgeois" avec un slogan qui lui va bien : le changement dans la continuité".
Ce qui sauvera le CANTAL : ce sont les nouveaux arrivants motivés à vivre ici et les "nouveaux" cantaliens qui CROIENT dans leur département

Lightman

cantalattitude> Je pense comme toi que les nouveaux arrivants insufflent souvent du dynamisme au département. A l'inverse, les plus conservateurs sont généralement ceux qui ne sont guère sortis des frontières du département (voire parfois, dans les cas extrêmes, de leur commune ! lol :-)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo